Chercher, comparer, trouver votre futur camping-car au meilleur prix parmis des milliers d'annonces de concessionnaires et de particulier sur toute la France.
Vous êtes un particulier ?
Déposez une annonce gratuitement
Vous êtes un professionnel ?
Découvrez nos offres

Annonce déposée par

Découverte d'Aubeterre-Sur-Dronne

Informations générales

Détail de l'annonce

Aubeterre-sur-Dronne est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Aubeterriens et les Aubeterriennes.

Elle fait partie de l'association Les Plus Beaux Villages de France

En savoir un peu plus ...
Moyen Âge
La châtellenie d'Aubeterre est connue dès le xie siècle. Le premier seigneur connu est Géraud, au début de ce siècle. Aimeri d'Aubeterre fut moine à l'abbaye de Saint-Cybard.

Sur la colline, roc à pic de craie blanche, les seigneurs d'Aubeterre édifièrent au xiie siècle le château au-dessus de l'église monolithe Saint-Jean. Aubeterre était alors une vicomté, qui passa par alliance à la maison de Castillon en la personne de Pierre II.

Au xiie siècle, Pierre de Castillon, seigneur d'Aubeterre, fait creuser l'église monolithe lors de son retour de croisade.

Principalement aux xiie et xiiie siècles, Aubeterre se trouvait sur une variante nord-sud de la via Turonensis, itinéraire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passait en Charente par Nanteuil-en-Vallée, Saint-Amant-de-Boixe, Angoulême, Mouthiers, Blanzac, Puypéroux, Montmoreau et Bonnes. Une autre branche venant d'Angoulême passait plus à l'est, par Villebois et Gurat, avant de rejoindre Aubeterre.

En 1246, le seigneur d'Aubeterre a reconnu le comte d'Angoulême comme son suzerain.

En 1278, Pierre V fut dépouillé de la vicomté d'Aubeterre et la reconnut en foi et hommage au comte d'Angoulême. Sa plus jeune fille épousa Pierre Raymond, seigneur d'Ozillac, qui devint ainsi vicomte d'Aubeterre. La famille Raymond conserva Aubeterre pendant tout le xive siècle et fut du côté du roi de France contre les Anglais pendant la guerre de Cent Ans.

En septembre 1346, durant la guerre de Cent Ans, le comte de Derby s'empara de la ville.

Le roi d'Angleterre Édouard III confia au seigneur de Mussidan la garde de la ville, qui la conserva en 1360 lors du traité de Brétigny qui rétrocédait l'Angoumois à l'Angleterre, alors que celle-ci avait conservé la Saintonge. Le vicomte Gardrad Raymond, fils de Pierre Raymond, ne fit allégeance au prince de Galles que le 29 septembre 1363.

En 1366, Aubeterre était une des neuf châtellenies de la sénéchaussée d'Angoumois, dirigée par le sénéchal anglais Henri de La Haye. Entre 1356 et 1412, la seigneurie d'Aubeterre a changé sept fois de mains entre les Anglais et les Français. Gardrad Raymond, seigneur d'Aubeterre, fut un grand recruteur et chef de bandes des compagnies anglo-gasconnes, avant d'être engagé par Du Guesclin pour aller guerroyer en Espagne en 1366.

La petite-fille de Gardrad Raymond épousa Guy Bouchard, chevalier, et Aubeterre resta aux mains des Bouchard pendant les deux siècles suivants.

Temps modernes (xvie – xviiie siècle)
François d'Esparbès de Lussan
Lorsqu'arrivèrent les guerres de religion, le vicomte d'Aubeterre, François Bouchard, embrassa avec ardeur le parti protestant. L'assassin du duc de Guise, Poltrot de Méré, aurait été un de ses pages. François Bouchard s'enfuit à Genève avec sa femme et Aubeterre fut prise par le duc d'Anjou. Leur fils David Bouchard, rentrant d'exil de Suisse, fut pris en charge par le vicomte de Bourdeilles, sénéchal du Périgord, qui lui donna sa fille Renée en mariage et le fit venir à la religion catholique. Le jeune vicomte d'Aubeterre mourut en 1593 des suites d'une blessure reçue au siège de Lisle en Périgord par les ligueurs.

Leur fille unique Hippolyte épousa en 1597 François d'Esparbès de Lussan, qui devint vicomte d'Aubeterre. Cet homme remarquable, aux idées protestantes contrairement à son père, fidèle compagnon d'Henri IV avant et après son accession au trône, aida ce dernier à reconquérir son royaume contre la Ligue. Il obtint le gouvernement de la ville de Blaye, en 1612 il fut gouverneur et sénéchal de l'Agenais et du Condomois et fut maréchal de France en 1620.

Il reconstruisit le château (pavillon renfermant la chapelle, bretèches, tour ronde), et érigea Aubeterre en marquisat. Après de nombreux services à la France, il mourut en janvier 1628 dans son château.

Il avait 12 enfants dont sept garçons. La succession donna lieu à un long procès, qui se termina en 1650 par un arrêté du parlement de Paris, qui stipula que tous les biens seraient partagés entre les deux fils aînés. La branche aînée, dont descendra Joseph-Henri Bouchard d'Esparbès, conserva le titre de marquis d'Aubeterre. Le fils cadet prit le titre de comte d'Aubeterre et vécut au château de Bonnes.

Au xviiie siècle, la juridiction d'Aubeterre s'étendait sur 19 paroisses et 40 fiefs. Le chapitre collégial dépendait du diocèse de Périgueux, et l'église protestante du colloque d'Angoumois

Aire de stationnement :
AUBETERRE SUR DRONNE
47 km S d'Angoulême
D2 - A côté terrains de tennis et camping
Latitude: 45.27004 ■ 45° 16' 12''
Longitude: 0.17639 ■ 0° 10' 35''

Contact annonceur

LCCC

Gestion de l'annonce

Statistiques de l'annonce

Nombre de vues : 1468
Dernière visite le : 18/06 à 00:47
Référence : 549
Envoyer à un ami :   
 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

OK